Haut de page
Image de Emile Youmbi

Emile Youmbi

A propos de l'artiste

Emile Youmbi fut formé à l’atelier Kenfack, il a étudié les mathématiques à l’Université de Yaoundé I (1991 à 1994). Il décide de se consacrer entièrement à l’art en 1993 et fonde à cette époque le collectif PRIM'ART avec un groupe d’amis. Il a été professeur de dessin (1997-1998). Émile Youmbi est l’un des rares artistes camerounais qui dispose d’un véritable atelier de travail. Son travail a été montré au Cameroun, au Gabon, au Congo, en Italie, à Genève en Suisse, au Bénin, en France, au Canada. Il est médaille de bronze des IVes Jeux de la Francophonie au Québec, à Hull et Ottawa, en juillet 2001. Son travail explore la mémoire à travers la peinture, la sculpture et l'installation. Il a particulièrement été frappé par la rupture de cette fin de siècle sur laquelle il nous invite à méditer : le Blues du Millénium.

Chaque artiste (dont Emile Youmbi, Félix Gonzales Torres ou Louis Epée) devait choisir un jour parmi les 100 derniers jours de l'année passé, entre le 23 septembre et le 31 décembre 2000. Rassembler les informations sur l'actualité de cette journée et les traduire plastiquement par une création. Les travaux furent présentés à l'espace Doual'art les 8, 9 et 10 janvier 2001 puis dans le réseau des Alliances Franco-camerounaises d’avril à juin. Dans “Reflets”, exposition au CCF de Yaoundé en mai 2001, il offre des peintures présentant une nouvelle lecture de l'album de photos, lieu de mémoire familiale par excellence. C'est la substance de l'être dans l'espace et le temps. Tout commence par des ombres, reflets de l'homme dans sa société aussi bien traditionnelle que moderne, ombres pour rappeler et se rappeler des choses afin de mieux se rapprocher de l'ombre évolutive qu'est l'ancêtre. Des albums que nous reconstituons mentalement en regardant ses peintures. Émile a animé l'atelier de peinture "Anybody" à Pointe Noir au Congo où il a invité 10 artistes peintres congolais à s'interroger avec lui sur la fusion et l'influence identitaire en créant des Albums par l'utilisation de la photographie dans la peinture.